Le trafic international est en forte hausse à l’aéroport de Toulouse Blagnac

Le trafic international est en forte hausse à l'aéroport de Toulouse Blagnac
Quelques 13 000 passagers sont passés par l'aéroport de Toulouse pour aller skier dans les Pyrénées.
Le trafic international est en forte hausse à l'aéroport de Toulouse Blagnac
Plusieurs milliers de passagers sont passés par l’aéroport de Toulouse pour aller skier dans les Pyrénées.

Avec 651 796 passagers, le trafic de l’aéroport de Toulouse-Blagnac a progressé de 14,6 % en février. Comme le mois précédent, c’est l’augmentation de l’offre à l’international sur le programme Automne-Hiver qui est à l’origine de cette croissance forte. Le trafic international est en très forte hausse (+37,9 %), tandis que le national est stable (+0,3 %). Le secteur low cost représente 39,4 % du trafic, en progression de 54,1 % par rapport à février 2016 a indiqué l’aéroport ce vendredi. Le trafic international représente pratiquement la moitié du trafic total à Toulouse avec  297 566 passagers enregistrés au mois de février(+37,9 %). Le trafic régulier sur l’espace Schengen affiche à nouveau une très forte progression (+48,2 %). Les hausses les plus conséquentes sont sur le Portugal (+110,3 %), l’Espagne (+99,6 %), l’Italie (+64,9 %), la Belgique (+52,7 %) et l’Allemagne (+32,3 %). Hors Schengen, la tendance est identique (+50,7 %) malgré un recul sur Londres-Heathrow (-3,8 %), compensé par la fréquentation de Londres-Gatwick (+18,7 %) et les nouveaux trafics sur Londres-Stansted, Luton, Birmingham et Manchester. Sur l’Afrique du Nord, le trafic est en croissance (+2 %), grâce au succès de la ligne Toulouse-Tunis (+16,8 %), qui compense la fréquentation moindre sur l’Algérie et le Maroc. Le trafic charter est en hausse (+8,2 %) ; plus de la moitié des 13 275 passagers ont été accueillis dans le cadre de l’opération Charters Ski, dans les Pyrénées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.