Toulouse. la gauche dresse un sombre bilan des 3 ans de Moudenc au Capitole

Toulouse. la gauche dresse un sombre bilan des 3 ans de Moudenc au Capitole
Photo Capture d'écran Toulouse.fr
Toulouse. la gauche dresse un sombre bilan des 3 ans de Moudenc au Capitole
Photo Capture d’écran Toulouse.fr

L’opposition socialiste au maire LR de Toulouse Jean Luc Moudenc, a dressé jeudi un bilan des ses 3 ans de mandature. Avec un axe : “le quotidien des toulousains se dégrade” et “les impôts ont augmenté“. Un point de vue politique décliné en plusieurs points : les transports, la culture, l’éducation, les services publics ou la sécurité. Et un leitmotiv martelé par François Briançon ou Romain Cujives : “en 2014 le candidat Moudenc promettait un nouvel élan pour Toulouse à mi-mandat, le bilan est incontestablement mauvais“. Pêle mêle, l’opposition municipale pointe :

  1. “Les impôts ont augmenté considérablement, sans que les Toulousains ne voient la moindre amélioration de leur quotidien”.
  2. “La droite toulousaine porte une lourde responsabilité face aux difficultés de plus en plus grandes que rencontrent nos concitoyens, à la perte de leur pouvoir d’achat, aux phénomènes d’exclusion et de repli sur soi qui engendrent crispations et violences”
  3. “Les bouchons augmentent et ce n’est pas fini. Pendant ce temps, la qualité de l’air continue de se détériorer à Toulouse”.
  4. “Malgré le doublement du nombre de policiers municipaux et l’installation de caméras, les chiffres de la délinquance continuent d’augmenter”.

Dans la perspective de réunir une majorité au Capitole, les conseillers municipaux esquissent des propositions. Quelles sont elles ?

  1. “face à la pollution de l’air et les bouchons les transports doivent être l’urgence absolue, couvrant l’ensemble de la métropole”
  2. “permettre l’égalité d’accès à l’école, à la cantine, aux activités périscolaires, à la culture et au sport”.
  3. face à la délinquance développer “un travail de fond incluant répression, prévention et médiation, en concertation avec les services de l’Etat et les acteurs de terrain”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.