Jadot s’interroge sur l’égo de Mélenchon et négocie avec Hamon

Jadot s'interroge sur l'égo de Mélenchon et négocie avec Hamon

Jadot s'interroge sur l'égo de Mélenchon et négocie avec HamonLA campagne pour l’élection présidentielle de 2017 ne prend pas de vacances en février. A droite, empêtré dans les affaires, François Fillon est à la Réunion. Marine Le Pen et les membres du FN, très présents dans les médias dimanche, présentent leur projet pour l’élection présidentielle. A gauche, l’heure est aux tentatives de rapprochement entre Benoit Hamon, Yannick Jadot et Jean Luc Mélenchon. Ce dernier semble s’opposer à tout rapprochement avec le candidat désigné à l’issue des primaires de la Belle Alliance Populaire. Jadot candidat désigné lors des primaires d’Europe Ecologie les Verts s’interroge désormais publiquement sur l’égo de Mélenchon et “sa place dans l’histoire de France”.

A Lire Aussi : Mélenchon en hologramme fait le Buzz

 

Mélenchon et la “perspective d’espoir”

Vidéo – Invité ce lundi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, Yannick Jadot est toujours en discussion avec Benoît Hamon pour un éventuel ralliement pour la présidentielle. Le candidat écologiste invite également Jean-Luc Mélenchon “à réfléchir à une perspective de rupture” pour le pays. “S’il y a une perspective d’espoir, il ne peut pas lui tourner le dos”, a-t-il martelé. Label : BFM TV

2 Commentaires

  1. le problème Fillon est double : politique d’abord parce que Fillon a fait campagne lors des primaires en se présentant en père la morale ce que manifestement il n’est pas. Il a donc trompé une partie de ses électeurs. Le problème est ensuite judiciaire : son épouse a t elle oui ou non occupé un emploi fictif, à l’Assemblée nationale et à la revue des 2 mondes. Ses enfants ont ils oui ou non effectivement travaillé comme assistants parlementaires, etc etc.
    Ensuite s’agissant de politique, nul ne critique les accords LR UDI ou LR PCD ou PS PRG c’est l’essence de la politique dans une démocratie parlementaire.

  2. Il s’interroge surtout sur les éventuelles circonscriptions de députés offertes aux “verts”. Ceux-ci sont très largement minoritaires en France et ne doivent leur présence à l’assemblée que par des magouilles électorales. “Je te soutiens ici et tu me donne ta place là”.
    En plus il n’a pas les parrainages lui permettant de se présenter à la présidentielle.
    Mais ce genre d’escroqueries à la démocratie ne fait pas la une, on préfère la femme de Fillon. Pourtant ces petits accords entre amis coutent encore plus chers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.