Thomas Piketty va conseiller Benoit Hamon

Thomas Piketty va conseiller Benoit Hamon
Thomas Piketty avait défendu l'idée d'un revenu universel pour tous les Français. Par Gobierno de ChileFile:Jefa de Estado recibió en audiencia al economista francés Thomas Piketty (16253086376).jpg, CC BY 2.0

Thomas Piketty va conseiller Benoit Hamon
Thomas Piketty avait défendu l’idée d’un revenu universel pour tous les Français. Par Gobierno de ChileFile:Jefa de Estado recibió en audiencia al economista francés Thomas Piketty (16253086376).jpg, CC BY 2.0
L’économiste Thomas Piketty va conseiller le candidat à l’élection présidentielle Benoit Hamon. Le célèbre auteur du best seller international “le capital au XXIe siecle” ne sera pas en charge des questions économiques mais de l’Europe dans un pôle d’expert où figurent également sociologues, juristes et épidémiologistes.

Proche du Parti socialiste, Piketty participe à la commission économique du PS de 1995 à 1997. D’après la liste arrêtée au 11 novembre 2003, il est membre du comité d’orientation scientifique de l’association « À gauche en Europe », fondée par Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn. Lors de la campagne présidentielle 2007, il s’engage en faveur de Ségolène Royal, dont il est conseiller économique. Lors de l’élection présidentielle de 2012, il publie, avec d’autres économistes, un texte de soutien à François Hollande. Il a ensuite critiqué plusieurs mesures des gouvernement Ayrault et valls.

Économiste reconnu, il est un spécialiste des inégalités économiques. Ses travaux dans ce domaine sont multiples : d’abord théoriques et normatifs, ils ont pris, à partir de la fin des années 1990, une perspective historique et statistique. En décalage par rapport aux paradigmes dominants dans les sciences économiques, il en vient à revendiquer le statut de chercheur en sciences sociales plutôt qu’en économie (avec Wikipedia).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.