Réfugiés. 190 enfants seraient morts ces 3 derniers mois en Méditerranée

Réfugiés. 190 enfants seraient morts ces 3 derniers mois en Méditerranée

Réfugiés. 190 enfants seraient morts ces 3 derniers mois en Méditerranée Le nombre record de décès de réfugiés et de migrants en mer Méditerranée centrale, dont environ 190 enfants, observé au cours des trois derniers mois a poussé l’UNICEF à adresser un appel urgent aux dirigeants des États membres de l’Union européenne. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a réclamé vendredi une action urgente pour assurer la sécurité des enfants le long de la route des migrants en Libye et en mer Méditerranée. Au moins 1.354 migrants et réfugiés se sont noyés entre novembre 2016 et fin janvier 2017, la majorité des décès ayant eu lieu sur la dangereuse route de la Méditerranée centrale entre la Libye et l’Italie où 1.191 personnes auraient péri. C’est près de 13 fois plus que le nombre de décès signalé au cours de la même période en 2015-2016.

L’UNICEF appelle l’UE et ses États membres à s’engager à prendre les mesures suivantes pour protéger les enfants déracinés : prévenir l’exploitation et la traite des enfants; respecter pleinement le principe du non-refoulement; octroyer des ressources pour le renforcement des programmes de protection de l’enfance en Libye; investir dans des centres d’accueil et de soins en Libye; investir dans des programmes de réinstallation et de réunification des familles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.