Des dizaines de morts dans un attentat au Mali

Des dizaines de morts dans un attentat au Mali
Les militaires Français de la Force Barkhane et les Forces armées maliennes craignent de nouvelles attaques et tentent de “sécuriser” la ville de Gao.

Une attaque suicide meurtrière menée mercredi à Gao, dans le nord du Mali, contre un camp abritant des éléments des Forces armées maliennes et de divers groupes armés a fait plusieurs dizaines de victimes. Les forces regroupées pour participer au processus de Paix ont été durement touchées. François Hollande a vivement condamné cet attentat.

Bilan provisoire d’une cinquantaine de morts

Dans ces douloureuses circonstances, le chef de l’Etat exprime toute sa solidarité au Président Keita et à l’ensemble du peuple malien. Il réaffirme le plein soutien de la France à la mise en œuvre des accords de paix et de réconciliation au Mali” a indiqué l’ELysée.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a indiqué que l’attaque a eu lieu mercredi matin. « Peu avant 9 heures, un véhicule suicide s’est fait exploser à l’intérieur du camp du MOC (Mécanisme opérationnel de coordination) à Gao. Le camp abrite les éléments des Forces armées maliennes, de la Plateforme et de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (600 au total) qui sont censés mener les patrouilles mixtes envisagées par l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali », a précisé la Mission dans un communiqué de presse.

Les circonstances précises de cette attaque restent à être déterminées. Un premier bilan provisoire fait état d’une cinquantaine de morts, ainsi que de plusieurs dizaines de blessés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.