Peillon offensif, Valls tendu, Montebourg et Hamon forces tranquilles le bilan du 1er débat

Peillon offensif, Valls tendu, Montebourg et Hamon forces tranquilles le bilan du 1er débat
Pour ces débats de la gauche, TF1 a mis en place un dispositif similaire à celui choisi à l'automne pour les primaires de la droite.
Peillon offensif, Valls tendu, Montebourg et Hamon forces tranquilles le bilan du 1er débat
Pour ces débats de la gauche, TF1 a mis en place un dispositif similaire à celui choisi à l’automne pour les primaires de la droite.

Le premier débat des primaires de la gauche pour l’élection présidentielle s’est tenu jeudi soir sur le plateau de TF1. Ce débat entre les 7 candidats a attiré quelques 3,8 millions de spectateurs. Soit un score plus faible que le débat de la droite sur la première chaîne de télévision. Quel est le bilan de cette soirée ? Comment se sont comportés les candidats ?

Ce premier débat n’ a pas porté sur l’ensemble des sujets de l’élection. L’Europe, l’écologie ou les relations internationales seront abordés dans les deux prochains passages télévisés. Les candidats ont été tour à tour interrogés sur le bilan du quinquennat Hollande, la laïcité ou les questions économiques. Quel candidat a été le plus à son avantage ?

Vincent Peillon fait preuve d’autorité

Manifestement préparé, Vincent Peillon a pris plusieurs fois la parole pour expliquer simplement les erreurs programmatiques de ses adversaires. Ou dire les convergences. Offensif il a présenté des mesures budgétaires réalistes et placé au coeur de sa stratégie l’union de la gauche.

Manuel Valls tendu

Habile et pugnace lors des premières primaires, il est celui qui a le plus à perdre. Mis en difficulté par les autres candidats sur le bilan du quinquennat, l’ancien Premier ministre est apparu tendu pour développer ses idées.

Benoït Hamon manque de clarté

Il a réussi à structurer la campagne et le débat autour de son idée de revenu universel. Et s’est hissé en candidat favori de cette primaire. Hier soir, le député frondeur a cependant manqué de clarté dans ses explications.

Vidéo -Primaire de la gauche : quelles sont les grandes orientations de chaque candidat ? Copyright : France 24 FR

Arnaud Montebourg la force tranquille

En campagne depuis de nombreux mois, Arnaud Montebourg n’ pas été jeudi soir, le plus offensif des opposants à Manuel Valls. Le trublion du PS a tenté de rassurer en apaisant ses prises de parole. Revers de la médaille, il est apparu parfois effacé.

François de Rugy et Sylvia Pinel les révélations, Jean-Luc Bennahmias peut mieux faire

Le candidat écologiste a su trouver les mots simples pour faire preuve de pédagogie. A la différence des autres candidats, il a souvent manqué de profondeur. Sylvia Pinel manifestement tendu a su, elle trouver un second souffle pour rebondir au fil des minutes. Jean Luc Bennhamias semble en mesure de faire mieux lors des prochains débats.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.