Sarkozy interrogé sur la Libye et les déclarations de Takkiedine, contre attaque

Sarkozy interrogé sur la Libye et les déclarations de Takkiedine, contre attaque
Dans les sondages d'opinion, Nicolas Sarkozy a réussi ce 3e débat et est en bonne position pour se hisser au second tour des primaires de la droite.
Sarkozy interrogé sur la Libye et les déclarations de Takkiedine, contre attaque
Dans les sondages d’opinion, Nicolas Sarkozy a réussi ce 3e débat et est en bonne position pour se hisser au second tour des primaires de la droite.

Tension lors du troisième débats des Primaires de la droite pour l’élection présidentielle de 2017 lorsque David Pujadas a interrogé Nicolas Sarkozy sur les déclarations de l’homme d’affaire Takkiedine à propos de valises d’argent libyen données à l’ancien président de la République.

Honte et prison

Probablement préparé à cette question Nicolas Sarkozy a usé d’une tactique habituelle : contre attaquer en dénigrant l’auteur des déclarations. “C’est une honte” a commenté, calme, l’ancien président de la République soupçonné d’avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec de l’argent donné par le Colonel Kadhafi.

Takkiedine a déclaré en milieu de semaine avoir donné plusieurs valise de billets à Sarkozy et Guéant sur le journal Mediapart mais également aux magistrats en charge du dossier.

“Quelle indignité ! Vous n’avez pas honte de donner écho a un homme qui a fait de la prison ? Qui a été condamné à d’innombrables reprises pour diffamations et qui est un menteur. Ce n’est pas l’idée que je me fais du service public. C’est une honte” a répondu Nicolas Sarkozy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.