à Toulouse, Gagnac et Montbéron les 3 routes les plus pourries de Haute Garonne

à Toulouse, Gagnac ou Montbéron, les 3 routes les plus pourries de Haute Garonne
à Toulouse, Gagnac ou Montbéron, les 3 routes les plus pourries de Haute Garonne
Le Projet de loi relatif à la sécurité des infrastructures et systèmes de transport rappelait que « 47% des accidents de la route comportent des facteurs se rapportant à l’infrastructure ».

L’association 40 millions d’automobilistes fait paraître ce vendredi le palmarès, département par département, des routes les plus dégradées de France.

L’association 40 millions publié le résultat d’une enquête sur l’état des routes en France. Cette étude a été réalisée par Internet entre le mois de novembre 2015 et le mois de mars 2016.

Selon l’association cette enquête “compile les résultats de cette vaste opération et dévoile, témoignages à l’appui, le palmarès des 3 routes les plus dégradées dans chaque département, parmi celles qui ont été signalées par les usagers sur le site Internet“.

Dans le département de la Haute Garonne (15 869 km de routes), l’association fait état de plusieurs centaines de signalements (354). 3 axes ont été particulièrement considérés comme dégradés et donc dangereux par les internautes :

  • Rue de la Hire, Gagnac-sur-Garonne – signalée par Isabelle P.
    « Cette rue est située en zone inondable. Elle est totalement défoncée.
    Il n’y a aucun panneau de signalisation « accotements dangereux ». Des
    centaines de voitures passent par là tous les jours pour se rendre sur le site
    d’Aéroconstellation. La plupart du temps, elles roulent au milieu de la route
    pour éviter les nids-de-poule. »
  • Boulevard Jean Brunhes, Toulouse – signalé par Sébastien C.
    « Sur l’ensemble de ce boulevard, la chaussée est
    extrêmement déformée : il est tout bonnement
    impossible de rouler sans abîmer le véhicule, gêner
    ses occupants. Je suis ambulancier et passe donc mon
    temps à éviter nids-de-poule et bouches d’égout sur
    l’ensemble de l’agglomération. »
  • Intersection Rue des Pins / Rue des
    Acajous, Montberon – signalée par Josée L.
    « Marquage complètement effacé. Les gens ne
    s’arrêtent plus au rond-point . Danger +++ »

Le document sera adressé au ministre des Transports, au ministre de l’Intérieur, au Délégué interministériel à la Sécurité routière, aux élus parlementaires et à l’Association des Maires de France a indiqué l’association. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.