Sarkozy attaqué par Copé, Le Maire ou NKM, reste au centre des primaires

sarkozy-attaque-par-cope-le-maire-ou-nkm-reste-au-centre-des-primaires
Primaire de la droite : échange de piques entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicolas Sarkozy
sarkozy-attaque-par-cope-le-maire-ou-nkm-reste-au-centre-des-primaires
Primaire de la droite : échange de piques entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicolas Sarkozy

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été au centre du deuxième débat télévisé entre les candidats aux primaires de la droite et du centre pour l’élection présidentielle.

Sarkozy sort vainqueur du deuxième débat diffusé jeudi soir sur BfmTV et Itélé. Un sondage réalisé dans la soirée le donne devant son principal rival Alain Juppé. De fait, les autres candidats, distancés dans les sondages, avaient décidé d’attaquer non le favori de l’élection mais Nicolas Sarkozy. Avec plusieurs angles.

Jean François Copé a évoqué l’erreur de la baisse des effectifs de police décidée sous le quinquennat Sarkozy, Brune Le Maire a pointé un président sortant battu dans les urnes. Et NKM a quant à elle souligné le climat et les choix politiques de Nicolas Sarkozy.

Le successeur de Jacques Chirac à l’Elysée a répondu avec calme à toutes ces incises. Parfois avec hauteur, quelques fois avec  avec vigueur. Il a rappelé que la plupart de ses concurrents dans  cette primaire avaient été ses ministres loyaux. Et qu’aucun n’avait demandé à démissionner. Il a invité le candidat du “renouvellement” Bruno Le Maire à réussir à se faire élire à l’Elysée … Il a justifié les baisses d’effectifs du ministère de l’intérieur en pointant la nécessaire protection de la souveraineté économique de la France lors de la crise financière de 2008.

Alain Juppé et François Fillon ont tenté de se maintenir au dessus de la mêlée. François Fillon a cité le gaullisme. Alain Juppé a quant à lui annoncé qu’en cas d’élection il ne briguerait pas un second mandat.

Vidéo – Lors du deuxième débat télévisé des candidats de la primaire à droite du parti Les Républicains en vue de l’élection présidentielle 2017, les tensions entre les adversaires sont nombreuses que lors de leur première rencontre. Copyright : Le Monde

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.