Mort de Jean Marcel Darthout, dernier survivant du massace d’Oradour sur Glane

mort-de-jean-marcel-darthout-dernier-survivant-du-massace-doradour-sur-glane
Entrée d’Oradour-sur-Glane avec le panneau « silence » en respect des victimes.
mort-de-jean-marcel-darthout-dernier-survivant-du-massace-doradour-sur-glane
Entrée d’Oradour-sur-Glane avec le panneau « silence » en respect des victimes.

Jean-Marcel Darthout est mort à l’âge de 92 ans. Il était, avec Robert Hébras, l’un des derniers survivants du massacre de 642 civils, perpétré par une unité de la Waffen SS, à Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944.

Jean Marcel Darthout est l’un des rescapés du massacre d’Oradour. Il vient de décéder. Jean-Marc Todeschini
Secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et de la Mémoire luin rend hommage :  Acteur infatigable de la mémoire et de la nécessité de la transmettre aux jeunes générations, il avait participé à l’édification du centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane afin de préserver et valoriser la mémoire de cette tragédie. Je me suis rendu chaque 10 juin depuis ma prise de fonction à la cérémonie d’hommage aux victimes d’Oradour et j’avais pu mesurer son engagement.

Jean-Marcel Darthout, était par ailleurs très attaché à l’amitié entre les peuples et à la réconciliation franco-allemande. Il avait accompagné le Président allemand Joachim Gauck le Président français François Hollande, le 4 septembre 2013, lors de leur visite dans le village martyr. Je veux saluer sa détermination à œuvrer pour une mémoire apaisée entre nos deux nations.

Nous venons de perdre un témoin précieux de l’histoire de la seconde guerre mondiale. Je tiens à rendre hommage à cet homme qui avait trouvé le courage de transmettre, malgré la douleur, les horreurs qu’il avait subies.

Le massacre d’Oradour-sur-Glane est la destruction, le 10 juin 1944, de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich de la Waffen-SS. Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes. Avec Wikipedia

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.