Categories: politiqueUne

Le maire de Saint Gaudens “prend en otage les habitants”

Le maire de Saint Gaudens Jean Yves Duclos a fait voter cette décision par son conseil municipal et expliqué que le ministre n’avait pas pouvoir de décider à la place du conseil municipal. Photo la mairie de Saint Gaudens sur Google Map

Le maire de Saint-Gaudens a décidé de suspendre le contrat de ville pour protester contre le projet d’implantation d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile sur sa commune. Le ministre de la ville Patrick Kanner dénonce “une décision injustifiée et préjudiciable” et un maire qui “prend en otage les habitants”

Par courrier daté du 5 septembre 2016, le maire de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a informé les services de l’Etat de son souhait de suspendre sa participation au contrat de ville au prétexte qu’ADOMA a le projet d’implanter un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA).

Principal instrument de la mise en œuvre de la politique de la ville, le contrat de ville a vocation à fédérer l’ensemble des partenaires institutionnels, économiques, associatifs, pour fixer les principaux axes de l’action publique dans les quartiers a  rappelé lundi le ministre de la ville Patrick Kanner dans un communiqué.

Saint-Gaudens est une commune entrante de la nouvelle géographie prioritaire, depuis 2014. Cette entrée témoigne de la volonté de l’Etat de renforcer son action là où les habitants en ont le plus besoin, y compris dans des zones rurales, jusqu’ici peu concernées par la politique de la ville a rappelé le représentant de l’Etat.

Le ministre se rendra prochainement à Saint Gaudens

Avec la suspension du contrat de ville, le maire de Saint-Gaudens “prend en otage les habitants et sacrifie la politique de la ville dans sa commune au profit du rejet de l’autre et pour un faux prétexte” a tenu à écrire le ministre. “Il n’y a en effet aucun lien entre l’implantation d’un CADA destiné à accueillir des demandeurs d’asile et le contrat de ville destiné à revaloriser et accompagner les quartiers prioritaires de la politique de la ville” a t il martelé.

Le maire de Saint-Gaudens continue à entretenir publiquement la confusion entre l’implantation d’un CADA et la revalorisation d’un quartier de Saint-Gaudens souligne le ministère.

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a déclaré “regretter cette attitude préjudiciable aux habitants des quartiers prioritaires de la ville de Saint-Gaudens qui risquent d’être privés de dotations publiques ainsi qu’à des ressortissants étrangers en situation régulière qui sont en demandes d’asile, et qui ont sollicité la protection de la France“.

Le ministre a annoncé se rendre prochainement à Saint-Gaudens.

Partager

Articles Récents

2 nouveaux trésors arrivent au Musée des Augustins de Toulouse

Grâce à la générosité du plus grand collectionneur français actuel d’œuvres de disciples européens du Caravage, le musée des Augustin…

20 novembre 2019

16 startups d’ Occitanie au CES de Las Vegas

La Région Occitanie rassemble, du 7 au 10 janvier 2020, pour la 6e année consécutive, 16 entreprises régionales au plus grand salon professionnel international dédié à l'innovation…

20 novembre 2019

Toulouse. la rue de la Colombette va expérimenter un plan “zéro mégot”

Le Conseil de la Métropole du 21 novembre proposera au vote le lancement d'une démarche expérimentale « quartier zéro mégot…

20 novembre 2019

Plan hôpital “Du temps perdu et des annonces insuffisantes” pour Joel Aviragnet

Malgré les discussions sur le Projet de loi de finance de la sécurité sociale, le gouvernement a annoncé ce mercredi…

20 novembre 2019

Effondrement de Mirepoix sur Tarn. Ce que l’on sait lundi soir

Un pont s'est effondré ce lundi matin aux alentours de 8h30 au nord de Toulouse. Un premier bilan fait état…

18 novembre 2019

Effondrement d’un pont au nord de Toulouse, au moins 1 mort

Un pont situé sur la commune de Mirepoix sur Tarn s'est effondré aux alentours de 8h ce matin. Un premier…

18 novembre 2019

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com