L’aéroport de Toulouse obtient un prêt de 100 millions pour se moderniser

L'aéroport de Toulouse obtient un prêt de 100 millions pour se moderniser
Cet emprunt a été contracté notamment auprès de banques toulousaines.
L'aéroport de Toulouse obtient un prêt de 100 millions pour se moderniser
Cet emprunt a été contracté notamment auprès de banques toulousaines.

Le financement du programme d’investissements 2016-2020 proposé par les actionnaires chinois de Casil Europe et voté par le Conseil de surveillance de l’aéroport a été finalisé avec Natixis, AG Insurance, la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées et la Banque Populaire Occitane.

Jean-Michel Vernhes, président du directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac, a signé avec Natixis l’emprunt qui financera le programme d’investissements d’ATB prévu pour la période 2016-2020. « Nous avons contracté un prêt de 102 millions d’euros, remboursable sur 15 ans, qui nous permettra de financer les projets majeurs initiés par les nouveaux actionnaires chinois et votés par le Conseil de surveillance », explique Jean-Michel Vernhes.

L’accord qui vient d’être signé porte en effet sur deux projets inscrits dans le plan de développement de l’aéroport de Casil Europe : le financement du réaménagement du Hall D, avec la création d’un poste d’inspection filtrage unique et d’une zone commerciale de 5 000 m², ainsi que la construction d’une jetée connectée au Hall A avec cinq postes avions, pour le traitement des compagnies low cost et régionales.

Outre ces deux projets, l’emprunt permettra de moderniser l’aérogare, les infrastructures aéronautiques ou les parcs autos.

Le prêt a été contracté auprès de Natixis, AG Insurance et deux banques régionales, la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées et la Banque Populaire Occitane. « Cet accord traduit la confiance des acteurs bancaires locaux dans notre projet ; il confirme également la volonté des actionnaires de l’aéroport d’impliquer les acteurs économiques locaux dans notre développement, indique Anne-Marie Idrac, présidente du Conseil de Surveillance. Le choix d’un financement par emprunt a été validé par les actionnaires, notamment en raison des taux d’intérêt très bas. La signature de cet accord est une très bonne nouvelle, et une étape importante franchie dans la mise en œuvre de notre projet pour développer l’aéroport de Toulouse-Blagnac et contribuer au rayonnement de la région », conclut-elle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.