Nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail à Toulouse

Nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail à Toulouse
Le tract des syndicats opposés à la loi travail portée par Manuel Valls pointe "un gouvernement aux abois".
Nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail à Toulouse
Le tract des syndicats opposés à la loi travail portée par Manuel Valls pointe “un gouvernement aux abois”.

Les opposants à la loi travail ne désarment pas à l’approche des vacances d’été. Une nouvelle manifestation est programmée à Toulouse ce mardi. Comme dans la plupart des grandes villes et Paris où la manifestation a été autorisée sans polémique. Pour les manifestants toulousains rendez vous est donné une nouvelle fois à la mi journée. A Midi place Arnaud Bernard. A l’appel des syndicats CGT, FO et SUD, les opposants dénoncent une nouvelle fois “une exaspération sociale liée à une situation très détériorée pour les salariés et de la prévision d’une dégradation sans précédent contenue dans le projet de loi El Khomri“. Les syndicats pointent également un “gouvernement aux abois”. A l’heure où le Sénat à majorité de droite se prépare à voter un texte plus libéral, le gouvernement a une nouvelle fois annoncé que l’idée centrale du texte, soutenue par les syndicats réformateurs CFDT en tête, ne serait modifiée lorsque le texte serait rediscuté devant l’Assemblée nationale en deuxième lecture.

Remise de la votation citoyenne à la préfecture

Peu de perturbations sont annoncées pour cette nouvelle journée d’action. Les transports en commun fonctionnent normalement à Toulouse. Quelques retards sont signalés dans les aéroports. Seule difficulté annoncée : la fermeture des boulevards lors du passage du cortège entre midi et 14 ou 15h.

Cette journée devrait aussi être marquée par la remise de la votation citoyenne sur la loi dite travail de Myriam El Khmori. La CGT annonce remettre ce jour à Toulouse la pétition à la préfecture. A Paris, les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL seront reçues par le conseiller social de l’Elysée à l’Hôtel Marigny afin de remettre la votation citoyenne qu’elles ont organisée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.