Toulouse. les anti loi travail envahissent le conseil départemental

[the_ad id=”86492″]

Toulouse. les anti loi travail envahissent le conseil départemental

tensions et nouvelle manifestation en fin d’après midi

Les opposants au projet de réforme du code du travail se sont réunis en début d’après midi aux abords du conseil départemental de Haute Garonne boulevard de la Marquette. Parmi eux des syndicalistes SUD et CGT ainsi que quelques jeunes. Certains ont réussi à pénétrer dans l’enceinte avant d’être repoussés. A l’extérieur, d’autres ont tenté de faire tomber les grilles des locaux avant d’être repoussés à leur tour par le service de sécurité d’un conseil départemental à majorité PS. De nombreuses forces de police se sont placées à proximité sans toutefois intervenir. La circulation était très perturbée dans le secteur en ce début d’après midi. Une nouvelle manifestation est programmée à partir de 17h sur les allées Jean Jaurès et d’importantes difficultés sont donc à prévoir en cette fin d’après midi dans l’hypercentre de Toulouse.

Poussez ! Poussez !

Posté par Npa-infos Haute Garonne sur mardi 12 avril 2016

Cette nouvelle journée de mobilisation contre le projet de Loi El Khmori a début tôt ce mardi matin par le blocage de plusieurs lycées du centre ville de Toulouse. Lycéens et étudiants ont ensuite manifesté dans le centre de Toulouse, de la place Saint Sernin au square Charles Wilson.

[the_ad id=”86492″][the_ad id=”85457″]

 

 

3 Commentaires

  1. Verifez vos sources ce n’etaient pas les “anti loi du travail” qui manifestaient au CD mais un mouvement qui conteste une decision du conseil départemental qui se désengage de sa mission de protection de l’enfance!

  2. Il s’agissait d’un rassemblement contre la décision d’arrêt les prises en charge hôtelière des femmes avec enfants de moins de trois ans et des mineurs isolés. rien à voir avec la loi “travail”. de plus, les policiers sont intervenus directement dans l’enceinte du conseil départemental pour sortir les manifestants. toutefois, il est vrai que les violences ont été commises principalement par des vigiles et des secrétaires du conseil départemental (sic).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.