Objectif élimination des mutilations génitales d’ici 2030

A l’occasion d’une réunion spéciale sur l’élimination des mutilations génitales féminines, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a souligné lundi le chemin parcouru ces dernières années dans la lutte contre cette pratique et appelé à poursuivre la mobilisation pour arriver à son élimination d’ici à 2030.

[su_dropcap]J[/su_dropcap]e suis fier d’être parmi tant de champions de la cause visant à éliminer les mutilations génitales féminines », a dit M. Ban lors de cette réunion au siège de l’ONU. « C’est plus qu’une mobilisation, c’est une célébration de l’autonomisation des femmes ».

tolérance 0

Aujourd’hui à travers le monde, près de 140 millions de femmes et jeunes filles vivent après avoir subi une mutilation génitale, le plus souvent une excision.La plupart viennent d’Afrique, d’autres du Moyen-Orient, certaines d’Occident. France 24 FR

Le chef de l’ONU a rappelé les « résultats impressionnants » enregistrés ces dernières années dans ce combat.
En 2008, dix agences des Nations Unies ont ainsi signé une déclaration sur l’élimination des mutilations génitales féminines. En 2010, l’ONU a établi une stratégie globale contre la « médicalisation nuisible ». En 2012, la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines a été établie et en 2015, les dirigeants mondiaux se sont engagés à éliminer cette pratique dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

« Au cours des dix dernières années, le financement pour cette question a augmenté de 600% », a ajouté M. Ban.
Il a également noté que depuis 2007, plus d’une dizaine de pays ont pris des mesures pour s’attaquer à la pratique des mutilations génitales féminines, que plus de 110.000 médecins, infirmières et sages-femmes ont été formés et que plus de 15.000 communautés représentant 12 millions de personnes se sont engagées à mettre fin à cette pratique.
Ban Ki-moon a souligné que de plus en plus d’hommes et de jeunes hommes s’exprimaient contre cette pratique et il a rendu hommage à ceux qui le faisaient. Il a également remercié les médias qui ont apporté leur soutien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.