En France, les collégiens consomment moins d’alcool et de drogues

L’office des drogues et toxicomanies vient de rendre public sur les comportements des collégiens à l’égard de l’alcool et des drogues. Pour l’année 2014, cette consommation semble stagner voire baisser.

Les collégiens français de la génération 2014 consomment moins d’alcool et de tabac que leurs aînés. La consommation de En France, les collégiens consomment moins d'alcool et de droguescannabis reste stable. Tels sont les enseignements de la dernière enquête mondiale, menée en France par l’Office des drogues et Toxicomanies sur les comportements à risque des jeunes adolescents.

Cette étude nationale menée depuis Toulouse par le Dr Godeau du service médical du rectorat de Toulouse en lien avec l’Inserm, fait état des données suivantes :

Les résultats 2014 apparaissent stables ou en recul par rapport à 2010. Les usages d’alcool au cours du mois passent de 46 % à 30 % et l’ivresse au cours du mois de 11 % à 6 %. L’expérimentation de tabac est stable mais l’usage quotidien recule de 12 % à 10 %. Les usages de cannabis au cours du mois écoulé concernent 8 % des collégiens, sans évolution entre les deux enquêtes. De façon générale, l’enquête souligne qu’il n’y a pas de plus grande précocité des usages et permet d’observer que les jeunes filles se révèlent moins consommatrices que quatre ans auparavant.

Mis à part pour l’alcool, expérimenté par la moitié des jeunes dès la classe de 6e, les initiations aux autres substances ont, quand elles se produisent, principalement lieu durant les classes de 4e et de 3e.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.