Emploi. les principales annonces de François Hollande

Photo (c) Twitter François Hollande

François Hollande a fait un discours devant le Conseil économique et social ce lundi. Il y a détaillé les mesures de son plan d’urgence pour l’emploi. Aides à l’embauche, formation, réforme du code du travail, voici les principales annoncés.

François Hollande a détaillé les mesures du plan d’urgence pour l’emploi qui va être piloté par le gouvernement. Voici ses déclarations :

“des annonces sur la seule question qui vaille au-delà de la sécurité des Français, c’est-à-dire l’emploi”.

” Certes depuis trois ans un effort important a été engagé et nous en voyons les résultats. Le déficit public se réduit de manière continue, les marges des entreprises ont retrouvé leur niveau d’avant la crise, la compétitivité s’est redressée et le succès de nos entreprises est reconnu à l’échelle internationale”.

entre le libéralisme sans
conscience et l’immobilisme sans avenir, il y a une voie qui s’appelle « la société du
travail », du travail encouragé, du travail valorisé, du travail respecté. Le travail est notre
valeur commune, et l’emploi notre responsabilité partagée.

“la croissance est encore trop faible pour faire diminuer le
chômage durablement. La reprise de l’investissement demeure fragile, le bâtiment repart mais
les travaux publics stagnent. Enfin le pouvoir d’achat progresse, mais la consommation n’est
pas encore assez vigoureuse. Alors tirons-en les conclusions, nous devons agir pour que la
croissance soit plus robuste et pour que les créations d’emplois soient plus abondantes”.

INNOVATION et CRÉDIT D’IMPÔT RECHERCHE

“l’innovation est la clé de tout et elle concerne tous les
domaines, l’agriculture, la santé, les transports, l’énergie. Aussi l’effort de recherche est
essentiel et je confirme ici que le crédit impôt recherche sera pérennisé dans ses formes
actuelles et que la recherche publique sera également dotée de nouveaux moyens pour garder
nos talents et en attirer d’autres venant de l’extérieur”

EVALUATION DU PACTE DE RESPONSABILITE

“nous devons faire l’évaluation du Pacte de responsabilité et de solidarité, c’est
indispensable pour que toute la clarté soit faite sur les engagements des uns et des autres. Ce
sera l’objet de la réunion prévue autour du Premier ministre à la fin de ce mois”.

TRANSFORMER LE CICE EN BAISSE DES COTISATIONS

” c’est de transformer aussi vite que possible le CICE
en baisse définitive des cotisations sociales. “

PRIME A L’EMBAUCHE DE SALARIES DANS LES PME

“toute entreprise de moins de 250 salariés qui recrutera, notamment un jeune ou un
demandeur d’emploi, qui recrutera un salarié, payé entre un et 1,3 fois le smic, en CDI ou en
CDD de six mois et plus se verra verser une prime de deux mille euros par an.”

#Hollande : un plan à contre-emploi ?
Label : l’Opinion

REFORME DU CODE DU TRAVAIL

“La réforme des prud’hommes introduite dans la loi
Macron sera donc parachevée en introduisant notamment le plafonnement pour les indemnités
en fonction de l’ancienneté. La réforme du Code du travail sera engagée et portée par la
ministre Myriam EL KHOMRI. Elle doit, dans le prolongement du rapport
COMBREXELLE, adapter notre droit du travail aux réalités économiques des entreprises et
ouvrir un temps nouveau pour la négociation. La Commission présidée par Robert
BADINTER proposera la semaine prochaine les grands principes du droit du travail sur la
base desquels la loi fixera ensuite les règles que l’on appelle l’ordre public social, c’est-à-dire
le socle garanti des droits pour chaque salarié auquel il n’est pas possible de déroger. Le reste,
c’est-à-dire l’application, sera renvoyé à la négociation collective sans attendre”

TEMPS DE TRAVAIL ET HEURES SUPPLEMENTAIRES

“La loi, si elle est votée, permettra de réécrire les règles en matière de temps de travail selon le
schéma que je viens de proposer. Elle confèrera à l’accord d’entreprise la responsabilité de
fixer les modalités d’organisation du temps de travail, sans remettre en cause la durée légale,
en permettant par exemple de fixer le taux de majoration et le nombre d’heures
supplémentaires ou de moduler davantage le temps de travail au-delà même de l’année.”

un programme de formation pour 500.000 demandeurs d’emploi

CREATION D’UN PORTAIL UNIVERSEL DES DROITS SOCIAUX

“le projet de portail universel des droits sociaux permettra l’accès de chacun à cette
information”

UN MILLIARD D’EUROS POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

“L’Etat dégagera donc 1 milliard d’euros pour mobiliser tous les acteurs. Pôle Emploi
déploiera de nouvelles formations, l’AFPA et d’autres organismes seront mobilisés pour cette
mission ; et les partenaires sociaux apporteront leur propre contribution et définiront les
formations liées branche par branche, région par région aux besoins des entreprises”.

APPRENTISSAGE, PROFESSIONNALISATION et ALTERNANCE

” Le gouvernement élargira l’offre et les périodes de formation, il ouvrira les titres du ministère du
Travail, permettant ainsi d’offrir de nouveaux débouchés, ce qui permettra des entrées en
apprentissage tout au long de l’année (…) les entreprises qui animent des écoles de production – et il y en a encore
et je veux les encourager – verront leurs dépenses reconnues au titre de l’effort de formation,
s’agissant de la taxe d’apprentissage. Et les branches et les entreprises qui souhaitent ouvrir
un CFA pourront le faire”.

“L’Education nationale créera elle aussi, 500 formations nouvelles en alternance ciblées sur les
métiers pour lesquels nous savons qu’il y aura de forts besoins dans les années à venir”.

Contrat de professionnalisation : “L’objectif pourrait être 50.000 bénéficiaires au lieu de 8.000
aujourd’hui. Et pour y parvenir, l’Etat apportera un soutien financier sur le modèle des
emplois aidés”.

2 MILLIARDS D’EUROS SANS AUGMENTATION DES IMPOTS

Les mesures que je viens de présenter, représentent un effort budgétaire significatif, plus de
deux milliards d’euros, à la fois ce qui relève de la formation et ce qui est lié aux mesures
pour l’embauche, dès aujourd’hui. Ces deux milliards d’euros seront financés sans
prélèvement supplémentaire d’aucune sorte. En d’autres termes, ils seront financés par des
économies. Les ministres des Finances et du Budget en sont notamment chargés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.