essai d’une bombe à hydrogène en Corée du Nord : condamnations internationales

Kim Jong-Un menace d’une“guerre sainte” les éventuels agresseurs de la Corée du Nord Label : Euronews FR

Suite à l’annonce mercredi par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) qu’elle avait procédé à un essai de bombe à hydrogène, le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré que si la réalité de cet essai était confirmée, il constituerait une violation claire des résolutions du Conseil de sécurité et serait « profondément regrettable ».

« J’exhorte instamment la RPDC à respecter pleinement toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l’AIEA », a affirmé le Directeur général, Yukiya Amano, dans une déclaration à la presse. M. Amano a ajouté que l’AIEA restait prête à contribuer à la résolution pacifique du problème nucléaire de la RPDC « en reprenant ses activités de vérification des installations nucléaires de la RPDC une fois qu’un accord politique aura été atteint entre les pays concernés ».

essai nucléaire et menace pour la paix

Mercredi, l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (CTBT), qui a été adopté en 1996 par l’Assemblée générale de l’ONU, a déclaré que ses experts « analysaient l’événement afin d’en savoir davantage sur sa nature exacte ». « S’il était confirmé qu’il s’agit d’un essai nucléaire, cet acte constituerait une violation de la norme universellement acceptée contre les essais nucléaires une norme qui a été respectée par 183 pays depuis 1996 », a affirmé le Secrétaire exécutif de l’Organisation du CTBT, Lassina Zerbo, dans une déclaration.

« Il constituerait également une grave menace pour la paix et la sécurité internationale », a-t-il poursuivi. « J’exhorte la RPDC à s’abstenir de procéder à de nouveaux essais nucléaires et à rejoindre les 183 Etats signataires du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires ».

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, devait également s’exprimer devant la presse mercredi matin à ce sujet au siège de l’ONU à New York et le Conseil de sécurité devait avoir des consultations à huis clos pour discuter de la situation en Corée du Nord. Photo des visiteurs se prosternent devant les statues de Kim Jong Il et Kim Jong un à Pyongyang « The statues of Kim Il Sung and Kim Jong Il on Mansu Hill in Pyongyang (april 2012) » par J.A. de RooTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.