Nord Mali : 3 morts dont 2 casques bleus dans une attaque au mortier

Le Chef de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), Mongi Hamdi, s’est déclaré samedi affligé par la mort de deux Casques bleus et d’une personne travaillant pour un sous-traitant de la Mission lors d’une attaque aux tirs de mortier contre le camp de la MINUSMA à Kidal, dans le nord du pays.

Cette attaque qui a eu lieu samedi matin vers 4 heures a également fait 20 blessés, dont quatre graves. La MINUSMA a procédé aux évacuations médicales tout en renforçant son dispositif sécuritaire. Le Chef de la MINUSMA, qui est également le Représentant spécial du Secrétaire général, a condamné de la façon la plus ferme cette attaque contre le personnel des Nations Unies et les employés des entreprises sous-traitantes.

« Je souhaite réaffirmer que ces attaques n’entameront pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien et le processus de paix, y compris à travers son assistance à la mise en oeuvre de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali », a déclaré M. Hamdi dans un communiqué de presse.

“La MINUSMA continue de renforcer les mesures pour lutter contre de telles menaces au Mali pour la protection des Maliens et du personnel des Nations Unies. J’exprime ma solidarité et je salue les courageux hommes et femmes servant dans le cadre de la MINUSMA partout dans le pays pour leurs efforts visant à apporter une paix durable aux Maliens dans ces conditions difficiles. Cette situation n’a que trop duré. La MINUSMA, ainsi que tous ses partenaires, mettent tout en oeuvre pour que ces crimes cessent et que les responsables de ces attaques lâches soient appréhendés pour répondre de leurs crimes”; a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.