Le militaire français mort au Mali était membre des forces spéciales


Opération Barkhane : en patrouille avec les forces nigériennes et françaises Label : France 24 FR 18/08/2015

Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, a appris avec tristesse le décès cette nuit du sergent-chef Alexis Guarato a indiqué le ministère jeudi matin.

Le mardi 13 octobre dernier, le véhicule des forces spéciales à bord duquel il se trouvait a sauté sur une mine dans une zone situé au nord du Mali. Grièvement blessé, il a immédiatement été rapatrié vers la France pour recevoir des soins dans un hôpital militaire parisien. Il est mort cette nuit des suites de ses blessures a précisé la rue Saint Dominique.

Membre des Commandos parachutistes de l’air n°10 (CPA 10) d’Orléans, il combattait, au sein des forces spéciales, les groupes armés terroristes qui cherchent à déstabiliser la bande Sahélo-Saharienne et dont les actions menacent directement la sécurité de la France et des Français.

Le sergent-chef Alexis Guarato avait intégré les forces spéciales en 2007 et notamment participé à des opérations en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Mali. Il était titulaire de la Croix de la valeur militaire, avec deux citations, de la médaille d’outremer avec agrafes Cote d’Ivoire et Sahel et d’une citation sans croix avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Le ministre de la Défense “salue son engagement courageux tout au long de sa carrière et s’associe à la peine de sa famille et de ses frères d’armes“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.