Hedy Lamarr un parcours extraordinaire mis en avant par Google

Le Doodle consacré à Hedy Lamarr propose une vidéo dans le plus pur style de l'âge d'or de Hollywwood. Photo (c) Google

Hedy Lamarr était jusqu’à présent peu connue de la génération internet. Google a décidé de corriger cette erreur ce lundi par un nouveau Doodle consacrée à cette star d’Hollywood et co inventrice d’une nouveauté utilisée désormais quotidiennement par des centaines de millions de personnes.

Le Doodle consacré à Hedy Lamarr propose une vidéo dans le plus pur style de l'âge d'or de Hollywwood. Photo (c) Google
Le Doodle consacré à Hedy Lamarr propose une vidéo dans le plus pur style de l’âge d’or de Hollywwood. Photo (c) Google

Hedy Lamarr n’est plus une inconnue pour des centaines de milliers d’internautes ce lundi. Google a décidé de lui rendre hommage à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance. Et s’agissant d’un Doodle, le nom Hedy Lamarr figure désormais parmi les recherches les plus populaires du jour. Et à juste titre tant le destin de cette actrice est exceptionnel : voici le début de sa fiche sur Wikipedia :

Hedy Lamarr est une actrice, productrice de cinéma et une scientifique autrichienne et américaine, née Hedwig Eva Maria Kiesler le 9 novembre 1914 à Vienne (Autriche-Hongrie), morte le 19 janvier 2000 à Altamonte Springs (Floride). Comptant parmi les stars mythiques, elle connait une notoriété internationale dès son cinquième film, Extase en 1933, où elle simule, entièrement nue, un orgasme extrêmement subversif pour l’époque. Au cours de sa carrière, elle a joué avec les plus grands réalisateurs : King Vidor, Jack Conway, Victor Fleming, Jacques Tourneur, Marc Allégret, Cecil B. DeMille, Clarence Brown. Elle a également marqué l’histoire scientifique en inventant la « technique Lamarr », en collaboration avec le compositeur George Antheil, un système de codage des transmissions appelé étalement de spectre. “Il s’agit d’un principe de transmission (étalement de spectre par saut de fréquence) toujours utilisé pour le positionnement par satellites (GPS, GLONASS…), les liaisons chiffrées militaires, les communications des navettes spatiales avec le sol, la téléphonie mobile ou dans la technique Wi-Fi.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.