Volkswagen face à une crise majeure

Volkswagen est accusé d’avoir falsifié des tests pour certains de ses véhicules aux Etats Unis. La firme allemande risque une amende de plusieurs milliards de dollars. Le titre chute en bourse. Et la crise provoque de nombreuses réactions politiques en Allemagne où Volkswagen emploi des dizaines de milliers de personnes.

Face à cette tempête sans précédent, Le constructeur allemand a avoué par la voix de ses dirigeants, que 11 millions de ses véhicules vendus dans le monde étaient équipés d’un logiciel de trucage aux tests antipollution. Ce scandale pourrait pousser certains dirigeants de Volkswagen vers la sortie. Martin Winterkorn, l’actuel PDG de la puissante firme est lui aussi sur la sellette. Face à ce qui ressemble à une fraude organisée et internationale, les investisseurs ne font plus confiance au titre. Volkswagen a perdu 19,74 ce mardi. Le 16 septembre l’action de la multinationale de Wolfsbourg était cotée 170 euros. Elle vient de tomber à 106 !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.