Un gang de voleurs démantelé en Ariège

Trois individus soupçonnés de plusieurs vols dans le nord de l'Ariège ont été arrêtés par les gendarmes Photo (c) Google Map
Trois individus soupçonnés de plusieurs vols dans le nord de l'Ariège ont été arrêtés par les gendarmes Photo (c) Google Map
Trois individus soupçonnés de plusieurs vols dans le nord de l’Ariège ont été arrêtés par les gendarmes Photo (c) Google Map

Ils avaient incendié le garage Citroën de Lavelanet et volé plusieurs véhicules. La gendarmerie de l’Ariège annonce aujourd’hui que les auteurs de ces vols et incendies ont été appréhendés. Les véhicules volés ont été retrouvés à Toulouse.

Les incendiaires du garage Citroën de Lavelanet ont été arrêtés. Une voiture volée a été retrouvée à Toulouse a indiqué lundi la gendarmerie de l’Ariège sur son compte facebook officiel.
“Le 11 janvier 2015 vers 04 heures, des individus s’introduisent dans le garage Citroën de Lavelanet -09-. Après avoir incendié l’ensemble de la concession, ils dérobent 2 véhicules qui sont accompagnés d’un troisième. Ils sont pris en chasse, sur la commune de Les Pujols, par plusieurs patrouilles de la gendarmerie. Les malfaiteurs abandonneront une des 3 voitures, signalée volée sur Toulouse” ont précisé les gendarmes.
Le préjudice consécutif à l’incendie est important et estimé à environ 2 millions d’euros indique une source proche du dossier. Huit employés ont été placés en chômage technique.

Le pôle judiciaire de la gendarmerie de l’Ariège avait été saisi par le Procureur de la République de Foix puis, sur commission  rogatoire signée par la juge d’instruction de la préfecture de l’Ariège.

Cette même équipe de malfaiteurs est par ailleurs soupçonnée d’autres cambriolages dans le nord de l’Ariège : à Mirepoix et Lavelanet.
Le 15 septembre 2015, ces 3 personnes soupçonnées sont interpellées. Placés en garde à vue, ils font, dans un premier temps, usage de leur droit au silence. Devant l’accumulation de preuve, ils reconnaîtront leur présence lors du cambriolage du garage Citröen. Présentés au magistrat instructeur, 2 d’entre eux seront écroués et le troisième, mineur, fera l’objet d’un placement sous surveillance électronique a précisé une source judiciaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.