Toulouse. ces ralliements au FN qui font beaucoup réagir

En campagne à Toulouse, Louis Aliot reçoit le soutien de deux anciennes élues municipales Photo « Louis Aliot Perpignan2008 » par BelugTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
En campagne à Toulouse, Louis Aliot reçoit le soutien de deux anciennes élues municipales Photo « Louis Aliot Perpignan2008 » par Belug — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
En campagne à Toulouse, Louis Aliot reçoit le soutien de deux anciennes élues municipales
Photo « Louis Aliot Perpignan2008 » par BelugTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

C’est une demi surprise : Chantal Dounot et Maïté Carsalade, deux anciennes élues des listes Douste Blazy à la mairie de Toulouse ont décidé de s’afficher aux côtés de Louis Aliot. C’est une demi surprise.

Deux anciens responsables de la droite toulousaine ont décidé de se rapprocher du Front National. Chantal Dounot, ancienne dirigeante de l’UMP dans le département et Maîté Carsalade étaient présentes lundi matin aux côtés de Louis Aliot à Toulouse dans le cadre de la campagne pour les élections régionales. Louis Aliot est tête de liste du FN dans la nouvelle région Midi Pyrénées Languedoc Roussillon et faisait étape à Toulouse, une ville qu’il connaît bien pour y avoir été étudiant à la faculté de droit.

Selon certaines sources, Chantal Dounot pourrait même figurer sur la liste FN dans le département de Haute Garonne. Une surprise ? Ces rapprochements interviennent au lendemain du ralliement du responsable des Jeunes Actifs de l’UMP Les Républicains à Marion Maréchal Le Pen dans la région PACA.  En public ou sur les réseaux sociaux, ces anciennes colistières de Philippe Douste Blazy ou Jean Luc Moudenc ont multiplié les déclarations favorables à Robert Ménard, ou aux thèses du Front National sur la Syrie, la Russie ou l’immigration.

Ces deux ralliements, ont fait couler beaucoup d’encre toute la journée sur les réseaux sociaux. A gauche comme à droite.

2 Commentaires

  1. La classe politique discrédité pour de bonnes raisons l’électorat se tourne vers une alternative mais la crise économique sociale persistera et le peuple continuera à payer et à souffrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.