Monique Iborra exclue du PS pour son soutien à Philippe Saurel ?

Monique IborraLa députée de Haute Garonne Monique Iborra a officiellement apporté son soutien à la candidature dissidente de Philippe Saurel pour les élections régionale de décembre prochain. Elle pourrait être exclue de facto du Parti socialiste dans les prochaines heures.

Ancienne vice présidente du conseil régional de Midi Pyrénées et à ce titre proche de Martin Malvy, Monique Iborra, désormais députée de la Haute Garonne a décidé de ne pas soutenir la liste commune PS PRG portée par Carole Delga et pourtant votée par les militants socialistes de la nouvelle grande région Midi Pyrénées Languedoc Roussillon. Elle soutient la candidature dissidente de Philippe Saurel, maire -divers gauche- de Montpellier. Si ses déclarations publiques de ces dernières semaines ne laissaient plus de place au doute, la députée a officiellement, ce mercredi, annoncé son soutien à la candidature dissidente. Depuis plusieurs mois, Monique Iborra, critique sur Facebook et  sans détours, la campagne de Carole Delga.

Surprise cependant, Monique Iborra a précisé qu’elle ne serait pas tête de liste du mouvement “Citoyens du Midi” en Haute Garonne. Cette position dissidente, à l’heure où la campagne régionale prend de la vitesse, a fortement déplu au secrétaire de la puissante fédération socialiste de Haute Garonne, Sébastien Vincini. Celui ci avait sommé la députée de clarifier sa position. C’est aujourd’hui chose faite. Et conséquence possible ; Monique Iborra pourrait de facto être exclue d’un parti qui lui a permis de briguer et porter de nombreux mandats publics.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.