Rentrée scolaire : Malvy annonce 5 nouveaux lycées à l’horizon 2020

rp_martin-malvy-president-de-la-region-midi-pyrenees-inaugure-lycee-montel-Colomiers-haute-garonne.jpgA l’occasion de sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a notamment annoncé que les Services de la Région travaillent avec le rectorat sur la construction, à terme, de deux nouveaux lycées supplémentaires, « l’un entre Saint-Gaudens et Muret et l’autre dans le Nord-Est toulousain ».

« Ces nouveaux lycées sont rendus nécessaires par le dynamisme démographique de Midi-Pyrénées », a expliqué le président de Midi-Pyrénées, qui était entouré par les vice-présidentes Janine Loïdi (formation professionnelle et apprentissage), Viviane Artigalas (enseignement secondaire), Nadia Pellefigue (enseignement supérieur) et de Vincent Labarthe, (vice-président en charge de l’agriculture et de l’enseignement agricole). « Les effectifs lycéens, 117 000 jeunes, ont progressé de 14% en 15 ans et progresseront encore de 17% dans les 15 ans qui viennent. En plus des constructions réalisées depuis 2003 et de très nombreuses extensions, nous construisons actuellement le futur lycée de Villefranche-de-Lauragais, avant de poursuivre par les lycées de Pibrac et Montech. Avec les lycées du Volvestre et du Nord-Est toulousain, ce seront bien cinq nouveaux lycées pour Midi-Pyrénées entre la rentrée 2016 et le début des années 2020. »

la carte jeune Midi Pyrénées

Martin Malvy a par ailleurs rappelé que la Région engage en cette rentrée 18 millions d’euros au titre de la solidarité avec les familles à travers la Carte Jeune Midi-Pyrénées qui porte les aides aux livres scolaires, aux équipements pour les filières technologiques et professionnelles, l’ordinateur individuel OrdiLib, la participation aux licences sportives et, pour les 17 400 apprenti-e-s, les aides aux transports, à l’hébergement et à la restauration.

Une campagne de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire est mise en place en cette rentrée. Elle s’adresse aux personnels régionaux des lycées qui gèrent les restaurants scolaires. Déployée à titre d’expérimentation dans six lycées, elle a vocation à être généralisée.

« La Région est également très impliquée aux côtés des 126 000 étudiant-e-s », a également souligné le président de Région. « Nous consacrons 50 millions d’euros par an à l’enseignement supérieur. Nous aidons directement les étudiants à travers des dispositifs tels que le Pass Mutuelle ou encore par des aides liées à leurs études à l’étranger. Comme partenaire du contrat de plan Etat-Région, nous accompagnons la modernisation de l’outil universitaire, qu’il s’agisse de la rénovation des universités toulousaines ou du développement des antennes universitaires partout sur le territoire régional.

Mon inquiétude porte aujourd’hui sur le logement étudiant », a conclu Martin Malvy : « je persiste à dire qu’il n’y a pas assez de logement étudiants. Je m’étonne du manque de passions pour ce sujet, pourtant crucial. Il y aura un déficit de 3 000 places d’ici 2020 alors même que le nombre de boursiers augmente. La Région est prête à faire plus, mais ce n’est pas sa compétence : que l’on nous propose des programmes, nous les accompagnerons ! »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.