Israël Palestine “seule une solution à deux Etats” mettra un terme à la violence

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon, a condamné vendredi la flambée de violence actuelle en Israël et dans le Territoire palestinien occupé.

Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole, le chef de l’ONU a condamné les nombreuses roquettes lancées depuis Gaza en direction d’Israël au cours des derniers jours.

Le Secrétaire général s’est également dit très préoccupé par les récentes violences en Cisjordanie occupée, à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza.

« Ces violences comprennent l’;attaque à la voiture bélier survenu hier près de la colonie de Shiloh, au cours duquel deux soldats israéliens ont été gravement blessés ; l’attaque à la bombe incendiaire qui a grièvement blessé une femme israélienne, le lundi 3 août, à Jérusalem-Est ; et les affrontements violents à la suite de l’attaque terroriste de Duma, qui a suscité une condamnation à l’échelle mondiale, y compris en Israël », a déclaré M. Ban.

Plusieurs hauts responsables de l’ONU, dont le Secrétaire général, ont en effet fermement condamné, vendredi 31 juillet, le meurtre d’un enfant palestinien lors d’un incendie criminel dans le village de Duma, près de Naplouse, en Cisjordanie occupée.

Tout en condamnant ces différents actes de violence, M. Ban a manifesté son souhait de voir l’ensemble des parties prendre position à l’encontre de tels incidents et agir de façon à les prévenir.

Le Secrétaire général a appelé les dirigeants politiques et communautaires israéliens et palestiniens à ne pas laisser les extrémistes détériorer la situation et à « reprendre le contrôle du calendrier politique ».

M. Ban a de nouveau fait part de sa conviction que seule la solution à deux Etats sera à même de mettre durablement un terme à la violence.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.