60 morts dans des attentats au nord du Ngéria

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné vendredi plusieurs attaques terroristes perpétrées par Boko Haram au cours des deux derniers jours dans les villes de Gombe et Damaturu, au nord du Nigéria, qui ont coûté la vie à plus de 60 personnes.
« Ces crimes odieux ont eu lieu alors que les victimes, tout comme l’;ensemble des Nigérians du pays, effectuaient la prière de l’;Aïd, à un moment sacré durant lequel les familles et les communautés à réunissent. A ce titre, ces attentats constituent une attaque contre les croyances de tous les peuples », a déclaré le chef de l’;ONU dans un communiqué de presse rendu public à New York par son porte-parole.
Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles et aux proches des victimes, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.
M. Ban a par ailleurs réaffirmé sa solidarité envers le peuple du Nigeria et a réaffirmé le soutien de l’;ONU au gouvernement du pays dans sa lutte contre le terrorisme, dans le respect des droits de l’;homme.
Selon la presse, des détonations se sont produites vendredi à proximité de deux sites où les fidèles musulmans se rassemblaient pour assister à la prière de l’;Aïd dans la ville de Damaturu, causant la mort d’;au moins 12 personnes. La veille, deux attentats simultanés avaient eu lieu sur un marché de la ville de Gombe, au cours desquels au moins 48 personnes avaient perdu la vie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.