Le Tourmalet géant du Tour de France

Le col du Tourmalet a été franchi 78 fois depuis les débuts du Tour de France Photo « Col du Tourmalet 090929 » par muneaki — 自ら撮影. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
Le col du Tourmalet a été franchi 78 fois depuis les débuts du Tour de France Photo « Col du Tourmalet 090929 » par muneaki — 自ら撮影. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
Le col du Tourmalet a été franchi 78 fois depuis les débuts du Tour de France Photo « Col du Tourmalet 090929 » par muneaki — 自ら撮影. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Le Col du Tourmalet est au programme ce mercredi de la 11e étape du Tour de France entre Pau et Cauterets. Le col du Tourmalet classé Hors Catégorie, est, avec l’arrivée sur les Champs Elysée, un grand moment de la Grande Boucle. Les explications dans ses pentes ardues.

Le Tourmalet fait rêver tous les cyclistes du monde. Il est fréquent d’y voir sur ses pentes, des cyclistes amateurs venus du monde entier. Le Tourmalet, à l’instar de l’arrivée à l’Alpe d’Huez ou du Mont Ventoux est assurément un passage mythique de la plus grande course cycliste du monde.

1- un passage à plus de 2000 mètres d’altitude

Le passage au sommet du col du Tourmalet se situe à 2115 mètres d’altitude, face au souvenir Jacques Godet. Ce qui en fait l’un des cols les plus hauts des Pyrénées et du tour de France. Pour les coureurs, au delà d’une certaine altitude, le corps réagit différemment. La composition de l’air est différente, l’oxygène moins présent qu’en plaine ce qui a pour effet une oxygénation moindre des muscles. Et rend les efforts plus difficiles.

2- une très longue montée

C’est la deuxième caractéristique de ce col des Pyrénées classé Hors Catégorie. Pour rallier, le sommet, au dessus de la station de la Mongie, sous le Pic du Midi, les coureurs ne doivent pas grimper 10 kilomètres mais 17 kilomètres ! Ce qui équivaut à un effort soutenu et intense.

Col du Tourmalet TOur de France
Le profil du col du Tourmalet. La pente la plus rude est coloriée en noir. Photo (c) letour.fr

 

3- des pentes de 9 à 10%

De Saint Marie de Campan à 860 mètres, jusqu’au col du Tourmalet 2115 mètres, 17 kilomètres avec une pente moyenne de 7,3%. Plusieurs passages sont mesurés avec une pente supérieure à 9%. Parfois 10%.

4- Une succession de difficultés avant le Tourmalet

En situation de course, le Col du Tourmalet n’est pas la seule difficulté sur l’étape Pau Cauterets. Avant d’atteindre le pied du Col mythique, les coureurs vont cette année enchaîner 4 difficultés :

La Côte de Loucrup 2 km de montée à 7% – catégorie 3
La Côte de Bagnères-de-Bigorre 1.4 km de montée à 6.1% – catégorie 4
La Côte de Mauvezin2.7 km de montée à 6% – catégorie 3
et le Col d’Aspin (1 490 m) classé 1ere catégorie.

5- un public nombreux et survolté

Des milliers de spectateurs ? Des dizaines de milliers de spectateurs ? La légende du Tourmalet s’est aussi forgé avec un public omniprésent sur la route du col.

Photo le Col du Tourmalet souvenir Jacques Goddet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.