Bové et Onesta dénoncent les aides attribuées aux serres de Bessières

Bové et Onesta dénoncent les aides attribuées aux serres de Bessières

Le projet des serres de Bessieres en Haute-Garonne prévoit la création de 10 hectares de serres chauffées par
l’incinérateur de déchets ménagers local pour la production de tomates et de concombre hors-sol. Bové et Onesta dénoncent aujourd’hui les aides publiques attribuées à ce projet qualifié “d’agriculture industrielle”.

Un projet prévoit à Bessières au nord de Toulouse, un centre de 10 héctares de serres chauffées. Les écologistes protestent contre les aides régionales attribuées aux créateurs du projet. “Ce projet d’un montant qui atteint près de 20 millions d’euros est l’archétype même du modèle d’agriculture industrielle portée à bout de bras par la gauche socialiste, le PRG et la droite et que combattent les écologistes” ont souligné José Bové et Gérard Onesta dans un communiqué commun diffusé jeudi.

de la malbouffe ni plus ni moins

“Cette production, c’est de la malbouffe, ni plus, ni moins. On veut nous faire consommer des tomates sans gout et
sans saveur dissimulées sous de la peinture verte. Derrière ce projet, on retrouve Avril, nouveau nom du groupe du l’agrobusinessman et président de la FNSEA, Xavier Beulin. Ce projet n’a pas besoin d’argent public pour produire sa tomate industrielle” a pesté José Bové.

Pour Gérard Onesta, Vice-Président du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et chef de file des écologistes aux prochaines élections régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées : « Le projet des serres de Bessieres ne viendra qu’asphyxier les petits producteurs maraîchers et détruire des filières locales, de qualité déjà en grandes difficultés. Ce modèle agricole n’est pas du tout celui que nous souhaitons pour les agriculteurs, pour les habitant-es, pour les consommateurs, pour le territoire. Nous devons- une bonne fois pour toute – entrer en rupture avec ce modèle productiviste».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.