Mali : 6 casques bleus tués dans une attaque revendiquée par Al Qaeda

Une attaque revendiquée par Al Qaeda au Maghreb Islamique AQMI, a tué 6 soldats des Nations Unies jeudi au nord Mali.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné fermement jeudi une attaque contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation intégrée au Mali (MINUSMA), qui a causé la mort de six Casques bleus et blessé cinq autres.

L’attaque a eu lieu jeudi sur l’axe Goundam-Tombouctou, dans la région de Tombouctou. Les casques bleus tués et blessés sont du Burkina Faso.

« Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties que les attaques contre les Casques bleus des Nations Unies constituent une grave violation du droit international et demande instamment que tous les responsables soient rapidement traduits en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Il a ajouté que ces attaques n’affecteront pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien et le processus de paix, y compris à travers son assistance à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

L’attaque de jeudi porte le nombre total de victimes d’actes hostiles depuis le début de la mission, le 25 avril 2013, à 42 Casques bleus tués, dont dix en 2015, et 166 Casques bleus blessés.

Le Secrétaire général a salué les hommes et les femmes qui servent au sein de la MINUSMA pour leurs efforts destinés à apporter une paix durable au Mali dans ces conditions difficiles.

Il a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et au gouvernement du Burkina Faso, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.