Attentat et décapitation en Isère nouveau conseil de défense samedi

Au lendemain de l’attentat qui a fait un mort par décapitation en Isère. François Hollande réunit samedi un deuxième conseil de défense extraordinaire.

Un homme présenté comme proche de la mouvance salafiste a tué un homme par décapitation et tenté de faire exploser une usine chimique classée Seveso vendredi matin dans l’Isère dans une petite ville située entre Lyon et Bourgoin.
L’homme a été arrêté et placé en garde à vue. Le parquet de Paris a ouvert un dossier pour faits qualifiés d’assassinat et tentative en lien avec une entreprise terroriste. Les enquêteurs ont procédé dès vendredi à des interpellations dans l’entourage du principal suspect. Des perquisitions ont été diligentées.

Les autorités ont rapidement réagi à ce que François Hollande a qualifié d’acte terroriste. Le niveau d’alerte Vigipirate a été relevé dans toute la région Rhône Alpes. Et les troupes d’élite Gign et Gipn placés en alerte.

De nouvelles mesures pourraient être annoncées à l’issue du deuxième conseil de défense programmé samedi matin.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.