Attentat en France et en Tunisie condamnations des Nations Unies

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné dans les termes les plus forts les trois attaques terroristes meurtrières survenues vendredi en Tunisie, au Koweït et en France.
Selon la presse, un homme armé a ouvert le feu, vendredi 26 juin, dans un hôtel près de Sousse, une station balnéaire de l’;est de la Tunisie, faisant au moins 37 morts.
Parallèlement, au moins 25 personnes sont mortes dans un attentat revendiqué par Daesh, autrement appelé l’;Etat islamique d’;Iraq et du Levant (EIIL), contre une mosquée chiite de Koweït City. Le kamikaze aurait fait sauter la charge qu’;il portait sur lui à l’;intérieur de la mosquée Imam al-Sadek, dans le quartier de Saouaber de la capitale koweïtienne, où 2 000 fidèles étaient rassemblés.
Enfin, une explosion a eu lieu vendredi matin dans l’;usine de produits chimiques Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, dans l’;Isère, en France, et un corps décapité a été retrouvé sur la grille de l’;usine. Un suspect aurait été interpellé par la police. L’;homme aurait fait l’;objet d’;un suivi des services de renseignement français par le passé en raison de sa « radicalisation ».
« Les responsables de ces actes épouvantables de violence doivent être rapidement traduits en justice », a déclaré M. Ban dans un communiqué de presse rendu public par con porte-parole.
Le Secrétaire général a affirmé que, loin d’;affaiblir la détermination de la communauté internationale à lutter contre le fléau du terrorisme, ces attentats « odieux » ne feront que renforcer l’;engagement des Nations Unies à vaincre ceux qui sont déterminés à assassiner, détruire et anéantir le développement humain et la culture.
Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des personnes tuées et blessées durant ces attaques et a exprimé sa solidarité envers les peuples et les gouvernements de la Tunisie, du Koweït et de la France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.