écoutes NSA : Obama rassure Hollande et déclare en terminer avec l’espionnage d’alliés

renseignement électromagnétique NSA Hollande ObamaLes présidents Chirac, Sarkozy et Hollande auraient été espionnés par le gouvernement des Etats Unis via son agence électromagnétique NSA. L’affaire soulève un tollé en France. Le président Hollande a téléphoné au président Obama. Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a convoqué l’ambassadeur des Etats Unis.

Le Président de la République François Hollande a appelé le Président Barack Obama cet après-midi, à propos des divulgations des fiches de la NSA dans la presse française sur des écoutes effectuées entre 2006 et 2012.

L’échange a été l’occasion d’une mise au point sur les principes qui doivent gouverner les relations entre alliés en matière de renseignement.

Le Président OBAMA a réitéré sans ambiguïté son engagement ferme, intervenu en novembre 2013 après l’affaire Snowden, et déjà rappelé lors de la visite d’Etat de février 2014, d’en terminer avec les pratiques qui ont pu avoir lieu dans le passé et qui étaient inacceptables entre alliés.

Des responsables français du renseignement se rendront très prochainement à Washington pour approfondir la coopération.

Avec la NSA, agence de renseignement électromagnétique, les Etats Unis disposent d’un important centre de recueil et de traitement des ondes életromagnétiques. Téléphoniques ou informatiques. Les pouvoirs de la NSA ont été considérablement renforcés depuis les attentats du 11 septembre 2001. Et ses capteurs démultipliés tout comme le nombre de ses agents et ses crédits. Cette puissante agence aux ramifications nombreuses avait déjà été accusée d’avoir espionné plusieurs hauts responsables européens. Dont le chancelière d’Allemagne, Angela Merkel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.