Barèges nie les faits et pointe un “complot”

Brigitte Barèges mise en examen, se défend publiquement sur le plateau de France 3. Photo capture d'écran (c) France 3 midi Pyrénées
Brigitte Barèges mise en examen, se défend publiquement sur le plateau de France 3. Photo capture d'écran (c) France 3 midi Pyrénées
Brigitte Barèges mise en examen, se défend publiquement sur le plateau de France 3. Photo capture d’écran (c) France 3 midi Pyrénées

Mise en examen à l’issue de deux jours de garde à vue, la maire de Montauban Brigitte Barèges a nié les faits qui lui sont reprochés.

Mise en examen pour détournement de fonds publics, la maire Les Républicains ex UMP de Montauban Brigitte Barèges s’est publiquement expliquée jeudi soir sur le plateau de France 3. Après trois journées de procédure pénale, Brigitte Barèges s’est voulue offensive. Et cité Eric Woerth au soutien de sa démonstration. Elle a nié les faits en bloc et pointé un complot médiatiques et politique orchestré. Mise en examen, Brigitte Barèges a été laissée libre sous contrôle judiciaire. Elle doit notamment payer une caution judiciaire d’un montant de 100 000 euros.

Sur son compte facebook, Brigitte Barèges s’est également longuement expliquée jeudi soir. Elle écrit notamment : “Les faits qui remontent à la campagne des municipales sont exactement les mêmes que ceux qui ont donné lieu à l’arrêt du Conseil d’Etat, annulant l’inégibilité prononcée par le Tribunal Administratif sur mon élection de Maire”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.