La conférence de paix sur le Yemen reportée sine die

Arabie Saoudite YemenLe Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé mardi à son Envoyé spécial au Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, de reporter les consultations initialement prévues le 28 mai à Genève après que le gouvernement yéménite et d’autres acteurs clés ont demandé davantage de temps pour se préparer. « Le Secrétaire général s’efforce de convoquer les pourparlers le plus tôt possible », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ban Ki-moon s’est dit déçu de ce report et a appelé de nouveau toutes les parties prenantes à participer aux consultations sous l’égide de l’ONU de bonne foi et sans conditions préalables. Il a rappelé que la seule solution durable à la crise au Yémen est un règlement politique négocié et inclusif.

« Le Secrétaire général a demandé à son Envoyé spécial de redoubler d’efforts pour consulter le gouvernement yéménite, les groupes politiques du Yémen et les pays de la région dans le but d’arriver à un cessez-le feu et à la reprise d’un dialogue pacifique et d’une transition politique ordonnée », a dit son porte-parole.

Notant que les affrontements ont repris après une trêve humanitaire de cinq jours, le chef de l’ONU a exhorté toutes les parties prenantes à être conscientes de la souffrance des civils yéménites, et à soutenir les efforts de l’Envoyé spécial. Selon lui, le report des consultations risque d’exacerber la crise humanitaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.