Jupiter en foudre exposé à Toulouse au musée Saint Raymond

Jupiter foudreLe musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, a acquis une statuette de Jupiter en 2014. Restaurée et soclée, la sculpture est enfin offerte aux regards du public.
Jupiter au foudre Bronze moulé.

Jupiter Découvert fortuitement dans le domaine viticole de la Tucayne, à Bouillac (Tarn-et-Garonne). Époque des empereurs julio-claudiens (27 avant notre ère-68 de notre ère).
Cette œuvre a été acquise grâce à la participation généreuse de l’Association des Amis du Musée et avec le soutien du Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées (FRAM, État-Région Midi-Pyrénées).
La divinité debout, prend appui sur sa jambe droite, pied gauche légèrement en avant, tandis que le bras gauche replié devait s’appuyer sur la hampe du sceptre, aujourd’hui disparu. Dans sa main droite, il tient le foudre dont le faisceau d’éclairs est perdu, peut-être était-il en argent ? Le bras droit et la draperie, d’une facture remarquable,ont été moulés à part. Découverts séparés, ils conservaient, néanmoins des vestiges du scellement au plomb qui n’avait pas résisté à l’enfouissement. Si le corps s’apparente au modèle hellénistique, la tête quant à elle, n’est pas sans rappeler les modèles du premier art classique grec du Ve siècle avant notre ère dit style sévère. Ce mélange des genres est tout à fait caractéristique du goût hellénisant de l’époque romaine à partir de l’empereur Auguste (-27/+14).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.