Terrorisme. Sarkozy met fin à l’Union nationale

Nicolas Sarkozy, patron de l’UMP était mercredi soir invité du journal de France2. Il a critiqué les choix du gouvernement pour lutter contre le terrorisme.

Nicolas Sarkozy n’était pas mercredi soir sur le plateau du journal de David Pujadas dans sa meilleure forme. Invité à parler des réformes proposée par Manuel Valls pour lutter contre le terrorisme, l’ancien chef de l’Etat et ancien ministre de l’intérieur a eu des difficultés pour expliquer la baisse des effectifs dans plusieurs ministères de la fonction publique. Le fameux un sur deux soit le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite. Pour lutter contre le terrorisme, Sarkozy a proposé de multiplier les heures supplémentaires dans plusieurs services. Il a également proposé d’étendre les capacités d’écoutes d’administratives dans les affaires de soupçon de terrorisme. Si l’ancien locataire de l’Elysée a estimé, comme François Hollande et Manuel Valls, que la France était en guerre contre les terroristes radicaux, il a décidé de mettre fin à l’Union nationale s’agissant de la riposte à mettre en place.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.