Après Toulouse l’aéroport de Lyon pourrait donner lieu à ouverture du capital

aéroport Lyon

Après l’aéroport de Toulouse Blagnac d’autres aéroports régionaux pourraient donner lieu à ouverture du capital au secteur privé et cession des parts détenues par l’Etat. Le cas de l’aéroport de Lyon est aujourd’hui évoqué.

La cession des parts détenus par l’Etat dans l’aéroport de Toulouse pourrait se prolonger dans d’autres aéroports. Dans une interview, le maire de Lyon Gérard Collomb évoque cette hypothèse déjà formulée par le ministre de l’économie Emmanuel Macron devant la représentation nationale. A Toulouse, la cession des parts détenues par l’Etat à un consortium sino canadien devrait rapporter un peu plus de 300 millions d’euros à l’Etat. Mais elle soulève de nombreuses interrogations chez les élus locaux. A Lyon, Gérard Collomb ne se dit pas opposé à cette ouverture du capital.

L’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry anciennement dénommé Aéroport de Lyon-Satolas e classe comme le quatrième aéroport français derrière ceux de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et Nice Côte d’Azur. Sa gestion est assurée par la société Aéroports de Lyon. En 2013, 8,56 millions de passagers ont transité via cet aéroport. L’aéroport est équipé de deux pistes et trois terminaux. Cet aéroport est directement desservi par la gare TGV Lyon-Saint-Exupéry. photo CC BY-SA 3.0/Jvillafruela

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.