nouveaux massacres au Nord Kivu

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, a fermement condamné de nouveaux massacres qui ont été commis dans la province du Nord-Kivu, dans l’est du pays.
« Je suis profondément choqué par les atroces massacres de la nuit dernière dans les localités d’Ahili et de Manzanzanba. Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes ignobles qui visent à maintenir un climat de terreur dans la région », a déclaré M. Kobler dans un communiqué de presse publié dimanche. Il a demandé des actions conjointes immédiates des forces armées congolaises (FARDC) et de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) pour éliminer les terroristes. « La multiplication d’actions conjointes FARDC-MONUSCO est une urgence vitale, et j’appelle tous les partenaires à renforcer la coopération afin de permettre plus d’interventions immédiates et davantage de patrouilles préventives », a insisté Martin Kobler. La Mission de l’ONU a indiqué qu’une équipe de la MONUSCO, ainsi que des éléments des FARDC et de la police congolaise (PNC) sont sur place pour vérifier les faits et sécuriser la zone. Le 3 décembre dernier, le Chef de la MONUSCO, l’Ambassadeur de Grande Bretagne en RDC, Tim Morris, et des représentants des ambassades des États-Unis et de France s’étaient rendus à Béni pour exprimer, d’une même voix, leur inquiétude après les attaques terroristes de ces dernières semaines dans le territoire de Béni, dans le Nord-Kivu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.