Humanitaires : les Nations Unies cherchent 16 milliards de dollars

L’ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé lundi un appel de fonds de 16,4 milliards de dollars auprès des donateurs pour venir en aide à au moins 57,5 millions de personnes vulnérables à travers le monde l’an prochain.

Humanitaires – « Plus de 80% des personnes que nous voulons aider se trouvent dans des pays affectés par des conflits où la brutalité et la violence ont un impact dévastateur sur leur vie », a déclaré la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos. « Nous allons continuer à mettre les gens au centre de nos efforts et faire tout notre possible pour répondre rapidement et efficacement », a-t-elle ajouté. « Mais l’ampleur des besoins augmente plus rapidement que notre capacité à y répondre. » En 2014, il y a eu une forte hausse du nombre de personnes touchées par des conflits et des millions d’entre elles ont été contraintes de fuir et sont devenues dépendantes de l’aide humanitaire pour leur survie. Les crises en République centrafricaine, en Irak, au Soudan du Sud et en Syrie resteront les priorités humanitaires de l’année prochaine. Ces crises représentent plus de 70% des besoins de financement mentionnés ce lundi. Les autres grandes crises couvertes par l’appel de fonds humanitaire sont l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, le Myanmar Birmanie, le Territoire palestinien occupé, la Somalie, le Soudan, l’Ukraine et le Yémen.

« Les besoins d’aujourd’hui sont à des niveaux sans précédent, et sans davantage de soutien, il n’est tout simplement pas possible de répondre aux crises humanitaires que nous observons », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres. Les bailleurs de fonds internationaux ont déboursé 9,4 milliards de dollars en 2014 mais cela ne représentait que la moitié de ce qu’avait demandé la communauté humanitaire. « Chaque année, nous demandons à nos donateurs de faire plus, et ils le font. Mais les crises deviennent plus complexes et durent plus longtemps, l’écart entre les besoins et les ressources augmente », a dit Mme Amos. « Si nous ne collectons pas l’argent nécessaire, cela signifie que nous serons en mesure d’aider moins d’enfants, de femmes et d’hommes. »

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Collecte de sang urgente à Toulouse

C'est sous le regard des anges de la salle des illustres au Capitole à Toulouse que l'établissement français du sang…

23 janvier 2020

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com