L’Europe va construire un téléscope géant au Chili

telescope

Feu vert pour la construction du télescope européen géant de l’ESO

Lors de sa dernière réunion, le conseil de l’ESO a donné le feu vert à la construction, en deux phases, de l’E-ELT (European Extremely Large Telescope). Deuxième contributeur de l’ESO, la France est depuis plus de 50 ans l’un de ses partenaires majeurs sur les plans économique, scientifique et industriel. Le CNRS est très impliqué dans les programmes de recherche et le développement des instruments pour les télescopes.

L’E-ELT sera construit dans le désert d’Atacama au Chili. Ce sera “l’œil le plus grand au monde tourné vers le ciel”. Près d’un milliard d’euros seront consacrés à la première phase. Ils couvriront les coûts de construction d’un télescope pleinement opérationnel et d’une série de puissants instruments. Les premières lumières de l’E-ELT sont attendues dans 10 ans. Cet outil rendra possible des découvertes sans précédent dans les domaines des exoplanètes, de la composition du système solaire, des galaxies proches et de l’Univers lointain. Photo CC BY-SA 3.0 / Sheliak

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.