Allergies : avancée majeure signée de chercheurs toulousains

allergies

Une équipe de chercheurs toulousains aurait, selon le CNRS, réalisé une avancée majeure dans le domaine des allergies.

allergie – Le CNRS annonce mardi une avancée majeure dans le domaine des allergies signée de chercheurs toulousains de l’université Paul Sabatier. Un espoir pour celles et ceux qui en souffrent ? C’est en étudiant le mode d’action d’une  protéine nommée “interleukine-33”, un signal d’alarme pour les globules blancs, qu’ une équipe de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS – CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) a pu mettre en évidence des formes tronquées de cette protéine qui fonctionnent comme de puissants activateurs des cellules à l’origine des réactions allergiques. Cette avancée présentée comme “majeure dans la compréhension des mécanismes des allergie pourrait avoir des applications importantes pour le traitement de l’asthme et des autres maladies allergiques telles que l’eczéma et la rhinite allergique. Ces travaux codirigés par Corinne Cayrol, chercheur CNRS, et Jean-Philippe Girard, directeur de recherche Inserm sont publiés dans la revue PNAS du 13 octobre 2014.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.