Mali : un casque bleu tué à Tombouctou

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné lundi soir une attaque au Mali qui a causé la mort d’un Casque bleu de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSMA) et blessé plusieurs autres. L’attaque a eu lieu lundi à 30 km à l’ouest de Tombouctou, où l’explosion d’un engin explosif improvisé a tué un Casque bleu burkinabé et blessé six autres Casques bleus de la mission onusienne. « Le Secrétaire général présente ses condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Burkina Faso. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse. « Ce crime commis à l’encontre des membres du personnel des Nations Unies, alors qu’ils remplissaient leur mandat, n’affectera pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien dans ses efforts d’aboutir à une paix durable et à la stabilité de leur pays tel que stipulé dans la résolution 2164 (du 25 juin 2014) du Conseil de Sécurité », a-t-il souligné.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.