“Nous occupons Rio Loco” : la lettre des intermittents aux toulousains

Rio Loco 2014 intermittents

Les intermittents ont décidé de bloquer la scène du festival Rio Loco mercredi. Les intermittents s’expliquent.

En grève contre la réforme de leur statut, les intermittents du spectacle ont décidé de bloquer mercredi matin le festival Rio Loco. Un festival apprécié des toulousains qui sont chaque année des dizaines de milliers à fréquenter la prairie des filtres pour aller y écouter les plus grands chanteurs des quatre coins du monde. Cette année, le festival Rio Loco 2014 consacré aux Caraîbes est menacé. A quelques heures de l’ouverture des portes les grévistes ont décidé d’occuper la scène principale. Ils s’expliquent mercredi par une lettre aux toulousains adressée à Toulouse7.com

Nous occupons Rio Loco .

Parce que Toulouse est un pilier de la lutte et que la solidarité est nécessaire : on ne peut pas se satisfaire de la grève des autres. A 8 jours de l’agrément par le gouvernement, nous n’avons pas d’autres recours. Nous avons épuisé tous les moyens en terme d’actions de sensibilisation, d’informations, de manifestations. La réalité des accords n’est toujours pas connue des publics concernés.

Nous sommes contraints, de manières douloureuse mais déterminée, de sacrifier nos outils de travail :

-Pour que la cause des travailleurs dans leur ensemble, des seniors, des précaires, soit défendue,

-Pour que les propositions du comité de suivi pour la réforme des annexes soient entendues.

Nous agissons en conscience, c’est une action économique qui n’a qu’un seul but : contraindre le gouvernement au non agrément.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.