Immobilier : les crédits aux particuliers restent dynamiques

L’encours de crédits aux particuliers progresse à un rythme annuel quasi inchangé en avril (+3,0%, après +2,9% en mars) indique la Banque de France jeudi matin. Le crédit à l’habitat reste dynamique (+3,1 %, après +3,2 %) tandis que la contraction de l’encours des crédits de trésorerie s’atténue sensiblement (-0,1 %, après -1,0 %). La production de nouveaux crédits amortissables à la consommation est inchangée (3,7 milliards), alors que celle de crédits à l’habitat augmente (9,4 milliards d’euros, après 9 milliards) soulignent les économistes de la banque centrale.

Les taux d’intérêt moyens des crédits nouveaux diminuent, de façon plus marquée pour les crédits à la consommation (5,72 %, après 5,91 %) et les découverts (7,94%, après 8,11 %) que pour les crédits nouveaux à l’habitat à long terme à taux fixe (3,17 %, après 3,20 %). Par contre, ceux des prêts à l’habitat à court terme ou à taux variable augmentent d’un mois sur l’autre (2,79 %, après 2,7 %).

1 Commentaire

  1. Je pense que cette baisse est en majeure partie due aux différentes réformes et loi qui visent à promouvoir la construction et la rénovation de logements. Sylvia Pinel prévoit la construction de 500 000 logements, en complément de la loi Duflot , incite les investisseurs à se lancer. Du coup les taux baissent pour s’accorder avec ces projets là et pour aussi inciter à l’investissement locatif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.