Copé Bygmalion et le FN aux européennes : 2 séismes politiques en une semaine

Jean François Copé a démissionné mardi matin de la présidence de l’UMP. Dimanche, un premier choc politique avait eu lieu conséquence de la première place du Front National de Marine Le Pen, largement en tête des élections européennes.

La France traverse une crise politique. Grave. En moins d’une semaine : le Front National a remporté haut la main les élections européennes. Et le principal parti d’opposition à l’Assemblée nationale, au Parlement et dans les collectivités locales, l’UMP traverse une crise sans précédent. A ces deux faits s’ajoutent la cuisante défaite du parti socialiste aux européennes et une côte de confiance historiquement basse pour le président de la République François Hollande. Conséquence de ces troubles politiques, le Premier ministre Manuel Valls a décidé de monter en première ligne mardi lors des questions au gouvernement. Valls a défendu son cap économique et politique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.