Décentralisation. Malvy soutient Ayrault

Martin Malvy aux côté du président du conseil général de Haute Garonne Pierre Izard et du maire de Blagnac Bernard Keller Photo Guillaume Paumier, CC-BY.
Martin Malvy aux côté du président du conseil général de Haute Garonne Pierre Izard et du maire de Blagnac Bernard Keller Photo  Guillaume Paumier, CC-BY.
Martin Malvy aux côté du président du conseil général de Haute Garonne Pierre Izard et du maire de Blagnac Bernard Keller Photo Guillaume Paumier, CC-BY.

A la sortie de Matignon, après la séance de travail des présidents de Région avec le Premier ministre, Martin Malvy, ancien ministre, président de la Région Midi-Pyrénées, a déclaré soutenir la loi de décentralisation bientôt présentée par Jean Marc Ayrault.

“Le Premier ministre nous a confirmé son intention de déposer en avril le second projet de loi de décentralisation et sa volonté de renforcer les compétences des Régions, plus particulièrement dans le domaine économique et ceux du développement et de l’innovation en les positionnant clairement comme le niveau en charge de ces responsabilités” a commenté le président de la région Midi Pyrénées Martin Malvy à l’issue de cette rencontre.

“C’est ce que nous réclamons et estimons indispensable au redressement pour une plus grande lisibilité et une plus grande efficacité auprès notamment des petites et moyennes entreprises. Cela suppose, y compris de la part de l’Etat lui-même, le regroupement du pilotage et des moyens sur le pôle régional qui doit devenir l’interlocuteur des entreprises, comme c’est le cas chez nos partenaires européens, et ce qui n’exclut pas des accords avec les autres niveaux de collectivités, dont les métropoles” a encore souligné Martin Malvy.

“C’est dans cet esprit de simplification et de cohérence“, a conclu Martin Malvy, «que j’ai suggéré au Premier ministre la création d’une ” Conférence Permanente État-Région ” dans le secteur économique afin de coordonner les politiques qui en ce domaine demeureront de la compétence de l’Etat et celles qui seront dévolues aux Régions, Paris n’ayant souvent qu’une lecture très approximative de ce que font déjà les Régions.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.