Etats-Unis. Une fille de 19 ans revendique une vingtaine de meurtres

Une Américaine de 19 ans revendique 22 meurtres depuis 6 ans aux Etats-Unis. Emprisonnée en décembre 2013 pour le meurtre à l’arme blanche d’un homme, elle plaide coupable pour ce crime et en dévoile 22 autres. Son appartenance à une organisation satanique l’aurait poussée à ces meurtres.

Un, deux, trois, puis quatre, cinq… “A partir de 22 j’ai arrêté de compter“. Compter quoi ? Les meurtres qu’elle a commis. Miranda Barbour, une Américaine de 19 ans, arrêtée en décembre dernier pour le meurtre d’un homme dénommé Troy LaFerrara, revendique l’assassinat de 22 autres personnes. En novembre 2013, Miranda est arrêtée par les forces de l’ordre de Pennsylvanie pour le meurtre de Troy LaFerrara, 42 ans. La jeune fille a assassiné l’homme de plusieurs coups de couteaux dans une ruelle de Sunbury, petite ville de l’Etat. Le corps de la victime est retrouvé le 12 novembre 2013 et l’enquête remonte jusqu’au couple que forme Miranda Barbour avec Elytte Barbour, 22 ans.

Les deux individus sont interpellés et emprisonnés. Mais lors d’une interview donnée au “Daily Item“, journal local de Sunbury, Miranda Barbour confesse qu’elle aurait commis 22 autres crimes depuis 6 ans. Elle affirme aussi que son mari en était à son coup d’essai ce jour de novembre, lorsqu’ils ont assassiné Troy LaFerrara. La raison de ce meurtre ? L’homme était prêt à payer pour passer la soirée avec Miranda après l’avoir rencontrée sur un site prévu à cet effet, malgré que la jeune fille lui ait dit qu’elle n’avait que 16 ans. “S’il m’avait dit l’inverse, je l’aurais laisser partir” affirme-t-elle.

Un passé difficile en cause

Miranda dévoile au journal local américain qu’elle aurait été abusée sexuellement à l’âge de 4 ans, par un membre de sa famille. Sa mère confirme ces faits. Alors, la jeune fille se serait vengée sur ses victimes qui étaient toutes “des personnes mauvaises” selon elle.

A 13 ans elle rejoint une organisation satanique en Alaska. Une sorte de secte qui va la pousser à commettre son premier meurtre. S’en suivront 21 autres, selon ses dires. Elle affirme avoir été contrainte deux fois à des avortements durant sa (courte) vie. Miranda Barbour quitte l’organisation satanique suite à l’un de ces deux avortements avant de trouver Elytte et de se marier avec.

La jeune fille a confirmé qu’elle aiderait les enquêteurs à trouver les corps de ses victimes. Le FBI a déjà commencé un travail d’investigation pour mettre en lien Miranda Barbour avec des crimes non élucidés. De son côté, elle a affirmé ne jamais vouloir quitter sa cellule déclarant : “Si je sortais, je recommencerais à tuer“. Il semble peu probable qu’elle sorte de prison un jour, d’autant plus qu’un procureur de Pennsylvanie a requis la peine de mort pour le couple suite au meurtre de Troy LeFerrara.

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse, Romain Cujives quitte le Parti socialiste

Romain Cujives a été suspendu du parti socialiste par la fédération de Haute Garonne. Il confirme aujourd'hui quitter le PS.…

17 septembre 2019

Vers un réchauffement climatique plus grave que prévu

De nouvelles études scientifiques publiée mardi prévoient un réchauffement plus important en 2100 que les versions précédentes. Réaliser les objectifs…

17 septembre 2019

Rugby – 4 toulousains pressentis pour France Argentine

L'équipe de France de rugby débute sa coupe du monde 2019 au Japon face à l'Argentine samedi. 4 joueurs toulousains…

17 septembre 2019

Toulouse, des policiers agressés à Empalot et place Abbal

Violences urbaines et agressions de policiers quartier Empalot et place Abbak dans la nuit du 16 au 17 septembre. Deux…

17 septembre 2019

Grand soleil et 32 degrés mardi à Toulouse

L’été indien se prolonge ce mardi et toute la semaine à Toulouse. Les températures sont supérieures aux normales de saison.…

17 septembre 2019

Air de qualité “médiocre” ce mardi à Toulouse

Chaleur et absence de vent : pollution à l'Ozone à Toulouse ce mardi 17 septembre. Mardi, les conditions météorologiques devraient…

17 septembre 2019